Médiaphi 9 : Le présent de l'art

Thème du dossier: 
Le présent de l'art
Date de sortie: 
juin 2015
Rédacteur en chef : 
Fanny Canet
Co-rédacteur : 
Faustine Oliva
Directeur de la publication : 
Wendy Hammache
Edito : 

Quelle sensation étrange que de franchir pour la première fois les portes de l’Université. Les murs semblent gorgés d’histoire, d’anecdotes, de grands noms, de plus petits, d’exaltation, de lassitude, en somme de quotidien. Comment trouver sa route au milieu de tout ce passé, de ces lignes qui attendent d’être tracées ? On peut certes arpenter les couloirs seul, mais cela manque de charme (et rend difficile l’enquête censée vous mener en salle B21). Vient alors le temps d’intégrer un groupe, de nouer une alliance et de faire front. Mais comment faire pour laisser une trace ? Tant de générations se succèdent ici, comment faire pour que ça compte ?
Un jour, par hasard, l’on remarque une petite trace quelque part, laissée là par un aîné pour les suivants. Et tout devient clair : la filiation apparait comme le mode d’être de l’Université. Mais comment y prendre part ? Les promotions se mélangent peu durant la journée, un mur invisible se dresse contre celui qui voudrait changer de place, se fondre dans une autre masse et transgresser les règles. Il faut donc s’y prendre autrement. En cherchant un peu, des alternatives se dévoilent : des affiches de conférences jonchent les murs du secrétariat, des films sont projetés après le couvre-feu universitaire, des étudiants proposent, échangent, offrent du temps et une oreille attentive à celui qui le souhaite.
Et Hop ! Un nouveau couloir s’ouvre, une allée de traverse, dans laquelle tout semble possible. Des liens se tissent, des projets s’entassent et petit à petit voient le jour. Enfin, Bourdieu habite les murs, les cultures officielles et officieuses se mêlent dans un heureux vacarme enivrant. Je crois que c’est aussi pour cette raison que j’aime l’Université. Elle qui semblait si austère s’est transformée en un lieu des possibles, lieu où la créativité est exigée et où les rencontres sont précieuses.
Les Médiations Philosophiques ont été pour moi un chemin parallèle qui permet de s’ancrer dans ces lieux et de leur donner du sens. Ce journal est l’aboutissement d’un cheminement associatif. L’Art est un thème que nous souhaitions aborder depuis longtemps. Et cette fois, c’est la bonne, l’Art est à la une ! Mais comme toujours, l’existence du MédiaPhi ne tient qu’à une chose : l’envie que peut avoir chacun de mettre un peu de soi-même dans quelque chose d’extérieur à lui, qui laissera une petite trace sur un banc d’université ou dans une bibliothèque.
Pour ce numéro particulier, nous avons choisi un modèle particulier. En effet, penser l’art, c’est aussi penser une pratique et, dans ce cas, qui peut nous en apprendre plus que l’artiste lui-même ? C’est pour cette raison que ce numéro est truffé d’œuvres photographiques qui répondent elles aussi au thème de notre dossier : Le présent de l’art. Une initiative originale est venue se greffer sur ce journal. En effet, un sous-dossier concocté par quatre étudiants nous fait découvrir, à travers des points de vue singuliers, l’exposition Magiciens de la terre qui s’est tenue au Centre Pompidou en 2014.
Ce numéro-essai fût une expérience enrichissante, et je tiens à remercier tous ceux qui y ont contribué : chers auteurs, photographes, amis de la rédaction et graphiste, je vous salue. Chers lecteurs, merci de nous rester fidèle et de partager avec nous cette aventure philosophique.
A très bientôt dans nos allées,

Éditorialiste: 
Fanny Canet
Comité de rédaction : 
Manoa Ramaherilanja, Joris Labrune, Landry Buisson
Appel de textes: 
Jeudi 02 avril 2015 - Samedi 02 mai 2015