Médiaphi 4 : Science et esprit critique

Thème du dossier: 
Science et esprit critique
Date de sortie: 
décembre 2013
Rédacteur en chef : 
Marlène Smara
Directeur de la publication : 
Christophe Point
Edito : 

Chers lecteurs et lectrices,

Un beau matin de juillet on se retrouve à Paris, avec des chaussures trop serrées, à battre le pavé comme un idiot. Parce que l’on vient de se planter à son oral de concours. Forcément, le mois d’août est long.
Et en septembre, on revient à la fac en traînant les pieds. Les salles paraissent alors plus petites, les professeurs un peu plus ternes, et même le ciel semble ne jamais vouloir en finir de ses nuages gris. On a envie de crier avec Artaud que la société est une pute et une pute salement armée. Mais quoi ? Cette histoire est la mienne, et je me doute qu’elle est commune à bien d’autres. Leçon d’humilité ou banalité muette? Faut-il alors se laisser abattre ou se battre ? Non ! Même si je suis très jaloux, très secrètement, de la profondeur des malheureux, il n’est pas question que je passe ma vie enfermé dans ma petite tête. Je reste là, debout. Je tiens mordicus à bien paraître, et je ne garde alors qu’un seul principe dans ma besace ; Du possible, sinon j’étouffe !

Dans ces conditions, discuter avec de nouvelles têtes à la soirée de bienvenue ne peut que faire du bien ! Ils vous sortent de votre peau de vieux con en se déclarant « fan» d’Héraclite !
Cela fait du bien. Et puis un Philothéâtre avec Yves Cusset vous fait mourir de rire par l’absurdité et l’hermétisme des philosophies abscons. Un Philociné : Il Divo, et une phrase d’Aristote «la politique est la capacité que l’on a de donner à la vie d’autrui le même sens qu’à sa propre existence». A l’heure où les politiques officielles s’éloignent de plus en plus de nous, entendons cette phrase d’Aristote, et n’hésitons pas à la tester : quelle valeur donne-t-on à l’existence (la sienne et celle des autres) lorsqu’on s’active dans l’infra-politique (le monde associatif et autres) ? Gardons cela en tête pour la nouvelle équipe des représentants étudiants. Bref, pour toutes ces raisons, oui je reste, plus vieux et pourtant plus jovial. J’ai pris un coup mais j’ai grandi. Et je suis là à vous écrire.

Le journal que vous tenez entre les mains est l’un des 400 exemplaires créés de toute part par les étudiants de philosophie et d’ailleurs. Nouvelles, essais, poèmes côtoient articles du dossier, réflexions sérieuses... Nous n’avons toujours pas de ligne éditoriale, sinon celle-ci : recevoir tout ce que les étudiants nous offriront. Et oui, tout cela ce sont des projets, des visages, ou en tout cas la preuve que la roue de la chance et du temps tourne, et tournera encore et encore.

A l’heure où la science est devenue une religion, nous avons choisi de
l’interroger. Que cache notre technophilie et notre passion du virtuel ? En bons philosophes - ou pas d’ailleurs - nous avons voulu faire valoir notre esprit critique sur elle. Et déjà, des idées plein la tête, à tel point qu’elles débordent sur le papier pour vous proposer un nouveau dossier : science et esprit critique ! Serez-vous croyants ou athées en lisant ou riant nos auteurs ?
Du reste à vous de juger.

A tous ceux qui ont pris le temps d’écrire, dessiner et photographier les articles de ce journal, je vous remercie au nom de toute l’équipe des Médiations. La sélection fut difficile pour nous, et nous ne nous en sommes sortis que grâce à la volonté de Marlène, notre nouvelle rédactrice en chef. A l’heure où tout conspire à faire de l’étudiant un simple et bête «usager» de l’université, tel un poussin en batterie, marquons notre différence de créativité et faisons de notre unité une excuse pour faire de la vie notre fête.
Bientôt l’hiver et les longues heures aux BU vous saisiront vous et vos écharpes de laine. Alors pour vous réchauffer, emportez ce journal et glissez-le sous votre manteau, comme une Illumination glanée, simplement, sur le chemin.

Éditorialiste: 
Christophe Point
Comité de rédaction : 
Valérian Castérès, Anais Choulet, Vivien Guillot-Jérôme, Margaux Manent-Duléry, Wendy Hammache, Maxime Mariette
Appel de textes: 
Mardi 01 octobre 2013 - Dimanche 20 octobre 2013