Médiaphi 12 : Le Chaos

Thème du dossier: 
Le Chaos
Date de sortie: 
mai 2016
Rédacteur en chef : 
Thomas Chapelle
Co-rédacteur : 
Alexia Dos Santos
Directeur de la publication : 
Faustine Oliva
Edito : 

Le chaos. Faut-il exposer ici la genèse d'un choix ? Nous risquerons-nous à l'enquête généalogique ? À l'exploration souterraine ? À la plongée en eaux troubles ? À la mise en évidence des pulsions violentes à l'origine de cette décision déterminante pour ce douzième numéro ? Entreprise risquée, pari étrange, tentative malhabile pour introduire mon propos.

Aux consonances charmantes, à l'abord attrayant, chaos, très sollicité par le quidam, de plus en plus par l'homme du moins commun, du physicien au philosophe, donne prise à de multiples hypothèses, articles, et œuvres. Plein de ressources, c'est en souhaitant laisser la parole à ceux dont il a retenu l'attention que nous lui avons consacré treize pages de ce numéro. Et pour qu'il s'y sente à son aise mais pas trop seul, nous l'avons bien entouré : de considérations sérieuses, et d'autres un peu plus légères, qui ne font pas moins intégralement partie de ce Médiaphi n°12 en pleine et douce mutation, puisqu'il s'ouvre à d'autres horizons, comme en témoigne la publication d'un poème en langue étrangère. Mais passons, bien que le thème s'y prête, ne cédons pas à la digression.

Esprits pratiques et plastiques, non uniquement braqués sur la théorie, loin de là, c'est aussi notre expérience très personnelle du chaos qui a conduit à l'élaboration de cet énième numéro. Et quoique personnelle, nous osons espérer que nous nous comprenons, vous et nous, même à demi mots, sur ce singulier sentiment d'insuffisance, de limitation de nos propres capacités à comprendre ce qui est juste là. Il nous semble en effet que c'est à notre esprit si borné que nous renvoient ces phénomènes chaotiques qui nous demeurent inintelligibles. Et les explications qu'on en donne fascinent plus qu'elles ne soulagent. Que peut-on dire ce déterminisme imprévisible qui entend expliquer les mouvements dits « chaotiques » ?

Tout plutôt que rien. Et c'est peut-être ce bien triste constat qui est à l'origine de ce numéro. Ne serait-ce pas un plaidoyer pour la parole ? Dire plutôt que se taire. Même si on pense n'avoir rien à apporter. Ne jamais se laisser réduire au silence. Oser parler même, et surtout, si c'est pour évoquer la difficulté seule, faire part de l'urgence de trouver un réponse. Car cet acte lui-même est déjà une réponse.

Le chaos est un mot difficile à prononcer, une fois qu'on a dépassé son emploi automatique et commencé à le penser dans toute sa richesse et sa confusion. Il reste que ce n'est qu'un mot dont les sens ne demandent qu'à être explorés, passés au crible, apprivoisés. Il ne nous paraît même pas inconséquent de postuler que l'étrange et l'inquiétant ont plus à nous apprendre que ce que nous pensons y trouver, qu'on gagne parfois beaucoup à se laisser porter sans but véritable par le flux de ce qui nous interpelle, le bizarre et l'impromptu, le dérangeant voire l'effrayant.

Alors accueillons chaos parmi nous, aidons-le à s'intégrer. A moins qu'il ne nous désintègre. Finalement, peu nous chaux, tant qu'il y a du mouvement et une pensée qui s'interroge, qu'est-ce à dire, sinon, gloire au grabuge !

Chaotiquement vôtre,
Faustine Oliva

Éditorialiste: 
Faustine Oliva
Comité de rédaction : 
Lou Baudillon Joris Labrune Jordan Sahy FZ Tahiri
Appel de textes: 
Mardi 15 mars 2016 - Lundi 18 avril 2016